DUBLIN / VOYAGES

Une petite semaine à Dublin

Deux hommes assis devant Temple Bar à Dublin

À l’occasion de mes 25 ans et des 60 ans de ma maman, nous sommes parties une petite semaine à Dublin, en Irlande – pays de la Guinness. Ma mère avait déjà visité cette jolie ville 10 ans plutôt pour ses 50 ans. De mon côté, c’était la première fois que mes pieds taille 391/2 foulaient les terres irlandaises. Autre première : nous n’avions jamais fait un voyage que toutes les deux.

♫  Molly Malone “Cockles and Mussels” ♫

Notre logement à Dublin près de Temple Bar

Ma maman s’est chargée des billets d’avion et moi du logement. Une mission que j’ai prise très à coeur en cherchant partout le meilleur logement : Bed & Breakfast, Airbnb, hôtels etc. Nous voulions être à deux pas de tout car nous préférons toutes les deux marcher plutôt qu’utiliser les transports. Après de multiples recherches, j’ai porté mon choix sur le Arlington Hotel O’Connell Bridge, situé au coeur de Dublin. Sa localisation est plus que parfaite. L’hôtel est situé en face du fleuve Liffey, entre les ponts de Hap’penny Bridge et O’Connel Bridge, qui mènent tous les deux au quartier le plus populaire de Dublin : Temple Bar. Nous n’avions pas la nuisance sonore et pourtant nous étions situées au centre même de l’animation.

Nous avons été extrêmement bien accueillies. Les chambres ne sont pas très modernes mais elles sont spacieuses et nous y avons très bien dormi. Le rapport qualité-prix est le point fort de l’hôtel, nous avons payé environ 80€ la nuit pour deux. Le décor général de l’hôtel est rustique mais je lui ai trouvé un certain charme. Des animations y étaient prévues tous les soirs comme dans tous les bars. Nous avons pris un Irish coffee et un cocktail le dernier soir qui étaient très bien exécutés contrairement au petit-déjeuner que nous avons pris le matin à notre arrivée. Un Irish Breakfast un peu trop sec et des produits pas franchement ragoûtants. C’est bien la seule chose que nous n’avons pas aimé, sinon nous recommandons cet hôtel les yeux fermés. Et il est évident que nous y retournerons la prochaine fois.

L'Hôtel Arlington à Dublin

Arlington Hotel O’Connell Bridge, 23-25 Bachelors Walk, O’Connell Bridge, North City, Dublin 1

Jour 1 : Découverte de Dublin à pied

Levées aux aurores à 6h00 pour un vol à 9h10 avec Ryanair à l’aéroport de Nantes. Assises à côté d’un écossais, il nous a conseillé l’Ecosse comme prochaine destination après l’Irlande. Un pays magnifique selon lui, nous n’en doutons pas une seconde, alors pourquoi pas ? Arrivées à Dublin, la ville nous accueille avec un beau soleil et une heure en moins que l’heure française. Nous prenons un bus à la sortie de l’aéroport pour rejoindre le centre. Vous avez le choix, nous avons pris AirCoach à l’aller et au retour Air Express. L’aller coûte 7€ et l’aller-retour 12€ chez les deux compagnies. Le bus nous a déposé à O’Connel Bridge, à seulement une minute à pied de notre hôtel. Nous y avons déposé nos bagages et goûté au fameux Irish Breakfast de l’hôtel. Mes papilles gustatives ne sont pas vraiment emballées pour mon premier repas à Dublin.

Nous décidons de faire un tour de Dublin. Ma mère souhaite retourner sur les pas de son dernier voyage à Dublin, 10 ans plus tôt et me partager ses souvenirs. Nous avons traversé le Hap’penny Bridge et cela ne fut pas la dernière fois, bien au contraire, c’est celui qui nous relie au quartier de Temple Bar. À l’origine, il s’appelle le Liffey Bridge mais son surnom a pris le dessus. Il a été nommé ainsi dans le langage populaire car la traversée du pont était au départ payante, les passants devaient s’acquitter d’un impôt d’un demi penny soit a half penny.

Ma première fois dans un pub en Irlande fut le Temple Bar lui-même. Notre escapade dublinoise étant en novembre, nous avons pu ainsi profiter des magnifiques décorations de Noël installées à foison dans tout le bar. Même le plafond était recouvert de boules de Noël : kitsch à souhait mais tout ce que j’adore.

N’étant pas fan de la célèbre Guinness, je me suis laissée toutefois tenter en espérant apprécier pour la première fois l’or noir irlandais. Ce fut une réelle surprise, cette bière “se boit comme du petit lait“. Bien entendu, c’est une façon de parler, cela reste de l’alcool et dangereux pour la santé, il faut donc en consommer avec modération. Après ce rappel raisonnable, je peux dire que mon avis a radicalement changé. Mais je pense que la Guinness voyage mal et que tirer cette bière est un vrai savoir-faire. Pour l’apprécier, il faut donc la déguster en Irlande. Je viens de vous trouver une bonne excuse, n’est-ce pas ?

Après avoir trinqué à notre voyage mère-fille, nous avons continué à nous promener dans Dublin à pied pour s’imprégner des lieux.

Le street art et une écolière à Dublin

Un peu fatiguées par notre réveil matinal, nous avons décidé de nous arrêter à notre hôtel afin de nous reposer quelques heures. Une bonne occasion de tester nos lits et d’instaurer notre “tea time” devant la télé irlandaise. Une bonne sieste plus tard, la nuit était tombée, nous sommes parties dîner non loin de notre hôtel.

Nous avons testé Bunsen, le meilleur burger de Dublin, tout simplement. Étant une grande amatrice de burger, je dirais que Bunsen propose de très bons burgers mais delà à dire que c’est le meilleur que j’ai mangé, ce serait plutôt exagéré. J’ai pris un cheeseburger à 7,75€, des frites shoestring à 2,95€ et une bière Bunsen Lager à 5,00€, le tout à 15,7€, ce qui est plutôt raisonnable, compte-tenu de la qualité. Je vous recommande Bunsen mais ne vous emballez pas, le burger est vraiment bon mais pas fou. Après ce premier dîner à Dublin, nous avons fait un petit tour de Temple Bar de nuit mais nous étions vraiment épuisées par notre première journée, nous sommes donc allées nous coucher afin d’être en meilleure forme pour le lendemain.

Le meilleur burger de Dublin

Bunsen, 22 Essex St East Temple Bar, Dublin 2.

Jour 2 : Une journée à Howth, petit village de pêcheur

Nous voulions découvrir la campagne et la côte irlandaises autour de Dublin. À seulement 35 minutes de Dublin Centre en bus et 20 minutes en train, Howth, ce petit village de pêcheur remplissait tous les critères de notre recherche.

Vue de la baie de Howth à Dublin ainsi que son phare

Comme nous n’étions pas pressées, nous avons privilégié le bus afin de parcourir les petites rues de Dublin. Notre bus était en retard et d’après notre voisine, cela arrive souvent à Dublin. Armez-vous de patience parce que cela vaut vraiment le coup. Le point de départ était à Abbey Street Lower, à sept minutes à pied de notre hôtel. Le bus en direction de Howth coûte 2,20€, vous avez le choix entre le 31 ou le 31b, il y en a un en moyenne toutes les 30 minutes.

Après avoir avalé un délicieux donut et un café, le bus en direction de Howth est enfin arrivé. À travers ses vitres, nous avons pu admirer les paysages et ainsi découvrir un petit bout de la campagne irlandaise. Le bus s’est arrêté pour prendre une classe d’écoliers et celui-ci est devenu tout de suite plus animé avec les rires des petits irlandais.

Vous pouvez vous arrêter au port mais nous avons décidé d’aller jusqu’au terminus afin de faire un petit tour de l’île. Le terminus se trouve en plein milieu de l’île, juste à côté d’un petit magasin The Summit Stores, parfait pour ceux qui auraient oublier de prendre une bouteille d’eau comme nous. Nous avons pris à gauche et nous avons bien fait de compter sur notre instinct car cela nous a emmené sur le Baily Lighthouse et sa vue à couper le souffle. Nous avons continué en suivant notre route puis nous avons coupé l’île après le cimetière.

My mum and the lighthouse of Dublin in Howth and a horse

Après ces quelques heures de marche, nous sommes arrivées au port, affamées. Heureusement, il était midi pile, juste à temps pour déjeuner un bon et délicieux fish and chips à Crabby Jo’s. C’est une personne du groupe Votre Tour du Monde qui me l’avait conseillé et je l’en remercie infiniment car en plus d’être délicieux, il nous a été servis avec un accueil souriant et chaleureux.

Nous avons longé le port et pris quelques photos. Et soudain, à notre plus grande surprise, deux petites têtes sont sorties de l’eau et puis, deux autres un peu plus loin. Quatre phoques étaient en train de jouer devant nous dans le port. Autant vous dire qu’avec ma maman, nous les avons mitraillés de photos. Lorsque nous sommes parties faire un dernier tour de l’île, elles jouaient encore dans l’eau. Cette journée fut vraiment magnifique. La météo était avec nous et cette île est tout ce qu’il y a plus de charmant. Nous vous la conseillons lors de votre séjour à Dublin et passez voir le château de Howth que nous n’avons pas fait mais qui est magnifique (nous sommes passées devant).

Un magnifique bateau au quai sur le port de Howth à Dublin
Un déjeuner à Crabby Jo's et des phoques au port de Howth à Dublin

Crabby Jo’s, 14 W Pier, Howth, Co. Dublin

Après cette belle journée sur cette magnifique île, nous sommes rentrées en bus et nous sommes passées à notre hôtel faire une petite sieste afin d’être en forme pour notre soirée. Nous avions réservé au restaurant Elephant & Castle dans le quartier de Temple Bar à Dublin. Le menu est vraiment alléchant et convient pour tous les goûts. Comme ma maman et moi-même avons les mêmes goûts et une grande passion pour l’ail, nous avons succombé au Roasted Garlic Burger. Il est composé d’un steak haché irlandais, d’ails rôtis, de beurre “aillé”, d’aïoli et accompagné de frites. Succulent et parfaitement approprié pour les grandes sportives que nous sommes. Bien évidemment, nous n’avons pas pu résister à la carte des desserts, pour elle, un carrot cake (divin) et pour moi, Murder by Chocolate, délicieux, mais à choisir, le carrot cake l’emporte haut la main !

Elephant & Castle, 18-19 Temple Bar, Dublin 2

Après ce repas gourmand, nous sommes allées faire la tournée des bars, quelques essais, un retour au Temple Bar mais surtout, notre pub préféré :  The Oliver St. John Gogarty. Vous devez le tester.

The Oliver St. John Gogarty, 18-21 Anglesea St, Temple Bar, Dublin 2

Temple Bar sous la pluie et Dublin et Noël

Jour 3 : Direction l’univers d’Harry Potter avec Trinity College & la Cathédrale Saint Patrick

Ce matin-là, nous étions toutes les deux ravies de la journée qui nous attendait. Nous allions enfin découvrir une des plus belles bibliothèques au monde : The Old Library de Trinity College. Mais avant d’en prendre plein la vue, nous sommes allées prendre un petit déjeuner bien copieux à The Fumbally. Dans cet ancien entrepôt réaménagé en un café lumineux et chaleureux, vous trouverez des gâteaux alléchants, des tartines gourmandes et des déjeuners salés concoctés avec des produits frais et de qualité. Notre choix s’est porté sur une tartine avec des haricots blancs, de la sauce tomate et du basilic ainsi qu’un oeuf sur le plat. Pour le côté sucré, un cheesecake basque. Tellement bon !

Déjeuner à The Fumbally, bonne adresse de Dublin

The Fumbally, 8 Fumbally Ln, Merchants Quay, Dublin

Le ventre bien gonflé, nous avons tranquillement marché jusqu’à la Cathédrale Saint Patrick. Datant du 13e siècle, elle compte parmi les sites chrétiens les plus anciens de Dublin. L’autrice J.K Rowling a forcément mis  le pied dans cette cathédrale pour écrire Harry Potter car l’intérieur ressemble énormément à Hogwarts (Poudlard). L’entrée coûte 6,50€ et est gratuite pour les enfants. Cela vaut le coup pour y faire de très belles photos et en savoir plus sur Richard Boyle, le premier comte de Cork et grand trésorier de la Couronne d’Irlande.

La Cathédrale Saint-Patrick à Dublin

Saint-Patrick’s Cathedral, St Patrick’s Close, Wood Quay, Dublin 8

Après cet avant-goût de l’univers des sorciers, nous avons poursuivi notre quête poudlardienne en allant à la découverte de la prestigieuse université de Dublin : Trinity College. Quand nous sommes rentrées dans l’enceinte de l’école, mes yeux brillaient. J’aurai tellement voulu étudier dans un endroit tel que celui-là : des bâtiments géorgiens et victoriens, des pelouses vertes, des professeurs ultra qualifiés et une majestueuse bibliothèque. Étudier dans ces conditions ne peut être que magique.

Après avoir pris nos entrées au prix de 11€ chacune, nous sommes allées directement visiter The Old Library, construite par Thomas Burgh entre 1712 et 1732. L’odeur des vieux livres nous a saisi les narines avant même d’y rentrer. Mmmh cette odeur. Amateur de (vieux) livres, préparez-vous à être ému par ce lieu magique, je ne peux que vous conseiller d’y aller.

Cette bibliothèque abrite de multiples trésors et notamment le Book of Kells : un magnifique enluminé réalisé par des moines celtes du monastère de Saint Colmcille sur l’île écossaise d’Iona au 9e siècle. Vous pourrez admirer d’autres livres rares lors de cette exposition. Nous avons terminé ce voyage à travers les pages dans la boutique souvenirs et là, j’ai craqué. À défaut d’avoir étudié à Trinity College, je me suis achetée le sweat à l’effigie de l’université de plus de 400 ans.

Trinity College et sa Old Library à Dublin

Trinity College, College Green, Dublin

Après cette belle journée, nous avons continué notre tour de Dublin en flânant dans les rues et en s’arrêtant de temps à temps dans les boutiques pour faire un peu de shopping. Nous sommes rentrés chez Arnott’s et Stephen’s Green Shopping Centre, les deux institutions du shopping à Dublin.

Le soir, nous sommes allés dîner à Gallagher’s Boxty dans le quartier de Temple Bar. Nous voulions goûter le Gallagher’s Irish Stew. C’est une spécialité irlandaise à base de ragoût d’agneau, d’orge perlé, de pommes de terre, de carottes et de poireaux. Le tout était accompagné d’une tranche de soda bread, un pain à base de levure chimique ou de bicarbonate de soude. C’était tellement délicieux et super copieux : un vrai plat d’hiver qui réconforte les petits corps fatigués et gelés. Nous avions en amont commandé un plateau de fromages irlandais et cela fut une belle découverte. Ce restaurant était vraiment sympa, la nourriture délicieuse et la serveuse très sympathique.

Gallagher’s Boxty, 20-21 Temple Bar, Dublin 2

Un très bon moment que nous avons soldé par une petite Guinness dans notre pub préféré à The Oliver St. John Gogarty, avec en fond un super concert. Allez hop, au lit pour être en forme pour notre dernière journée à Dublin.

The Oliver St. John Gogarty, 18-21 Anglesea St, Temple Bar, Dublin 2

Jour 4 : Le street art et les livres à Dublin

Pour notre dernière journée à Dublin, nous sommes parties découvrir le quartier street art de Dublin mais avant, nous avons pris notre petit déjeuner à deux minutes de notre hôtel, à The Bakehouse. C’est le lieu idéal pour bien commencer la journée. Vous y trouverez des brunchs, des salades, des sandwichs, des soupes, des tartes et leurs spécialités autour de la pomme de terre. Nous avons pris du thé, du café et deux baked potatoes avec son bacon, son oeuf bouilli, ses petites tomates grillés et sa salade. Copieux, bon et pas trop cher, que demander de mieux.

Petit déjeuner à The Bakehouse à Dublin

The Bakehouse, 6 Bachelors Walk, North City, Dublin 1

Après ce petit déjeuner de compétition, nous nous sommes mises en route en direction de Camdem street à la recherche de street art. Autant vous dire que nous avons bien cherché mais pas forcément trouvé le spot où nous pouvions admirer l’art de rue. Nous nous sommes consolées en prenant les fameuses portes colorées typiques de Dublin et de l’Irlande : des jaunes, des rouges, des violettes, des bleus… Bref, vous trouverez forcément votre couleur préférée. Après ce petit tour dans le quartier, nous nous sommes arrêtées prendre une part de gâteau et un chaï latte dans un charmant salon de thé caché au fond d’une cour qui s’appelle The Cake Cafe.

The Cake Cafe, the Daintree Building Pleasants Place, D08 N6DN Dublin

Après ce petit goûter avant l’heure, nous sommes allées découvrir Chester Beatty Library. Cette bibliothèque rassemble la grande collection privées d’ouvrages rares de Sir Alfred Chester Beatty, un grand magnat du pétrole de l’époque. Les livres sont magnifiques, le lieu aussi et c’est gratuit. Vous avez également un espace de restauration, nous avons mangé une petite soupe. C’était bon et cela dépanne quand l’estomac grogne.

Chester Beatty Library, Dublin Castle, Dublin 2

Les portes colorées à Dublin en Irlande
Le street art et the cake cafe à Dublin

Vous l’avez constaté, nous sommes passionnées par les livres, nous sommes donc rentrées dans la jolie librairie The Winding Stair. Nous avons pris quelques livres en souvenirs et un joli tote bag avec pour inscription “My mistakes are my life” de Samuel Beckett. Les livres sont sélectionnés avec amour et vous aurez envie d’acheter les quelques objets proposés en lien avec la lecture. Ne sachant pas avant d’y aller qu’il proposait également de déjeuner, nous n’avons pas eu le temps de tester la partie restauration mais nous aurions adoré, les commentaires sont excellents.

The Winding Stair, 40 Lower Ormond Quay, North City, Dublin 1

Après un petit tour à l’hôtel pour nous reposer, nous sommes allées dîner dans notre pub préféré The Oliver St. John Gogarty. En effet, nous avons pu constater que les irlandais sont nombreux à déjeuner et dîner dans leur pub préféré. En France, manger dans un bar n’est pas ce qu’il y a de plus commun, à moins d’apprécier manger du surgelé. Arrivées au pub, nous avons patienté une petite heure avant d’avoir une table tout en profitant du concert. Les serveurs guettaient avec nous. Des américains ont fini par voir nos têtes affamées et nous ont gentiment laissé leur table. Un peu sceptique avant le repas, je fus réellement surprise, nous avons bien mangé et en prime des spécialités irlandaises.

The Oliver St. John Gogarty, 18-21 Anglesea St, Temple Bar, Dublin 2

Pour terminer cette semaine de folie à Dublin, j’ai voulu goûter avant de partir une spécialité d’ici : l’Irish Coffee. J’ai pu la goûter au bar de notre hôtel. N’étant pas une grande fan du café, il y avait de fortes chances que je n’aime pas cela. Et… ce fût le ca ! Heureusement, ma mère était ravie de le terminer.

Arlington Hotel O’Connell Bridge, 23-25 Bachelors Walk, O’Connell Bridge, North City, Dublin 1

The Winding Stair et un pub de Temple Bar à Dublin

Jour 5 : Derniers aperçus de Dublin

Notre avion partait aux alentours de 13h, nous avons donc juste eu le temps de prendre notre petit déjeuner avant de filer à l’aéroport. Nous avons décidé de retourner à The Bakehouse car leur petit-déjeuner est délicieux et copieux. Un dernier au-revoir (avec regret) à Dublin depuis The Hap’penny Bridge. Ce voyage nous aura vraiment marqué toutes les deux. Dublin nous a accueilli les bras grands ouverts pour ce premier voyage mère-fille. J’y retournerai, c’est sûr, peut-être cette fois-ci avec mon amoureux.

L'Ha'penny Bridge à Dublin et sa petite mouette

2 Commentaires

  • Chantal
    14 février 2019 at 2:35

    J’ai adoré ce récit de voyage à Dublin. Ça me donne envie d’y retourner. Et je testerai toutes ces bonnes adresses. Les descriptions des petites gourmandises me donnent l’eau à la bouche. J’ai hâte de lire les compte rendus des prochaines escapades.

    Reply
  • Hayal
    29 mars 2019 at 7:47

    La photo des portes, j’adore ! Une photo qui donne envie de découvrir les petites vies qui se cachent derrière. Et l’histoire des phoques, j’ai beaucoup rigolé ^^

    Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.